Votre panier est vide  Votre compte

Tout savoir sur les poules

Les origines de nos poules

Le monde scientifique s’accorde aujourd’hui pour reconnaître que les oiseaux descendent directement des dinosaures. Ainsi, comme le fameux archéoptéryx il y a 150 millions d’années, les ancêtres des poules...

avaient des dents !

Archéoptéryx

Aujourd’hui encore, les poules sont ovipares (leurs petits naissent dans des oeufs). Elles se tiennent sur leurs 2 membres postérieurs, et la peau de leurs pattes est recouverte d’écailles, comme celle des reptiles.

Toutefois, peu de gens savent que les poules et les coqs de nos fermes sont en réalité des oiseaux forestiers et tropicaux. En effet, toutes les races de poules et de coqs domestiques descendent d’un seul ancêtre sauvage, appelé coq Bankiva (ou coq doré). C’est un oiseau terrestre qui ressemble à un petit faisan, et qui vit encore de nos jours dans les sous-bois des jungles d’Inde, d’Indonésie et de nombreuses régions d’Asie.

Les coqs et les poules Bankiva passent une grande partie de leur temps à explorer et à gratter le sol à larecherche de nourriture, parfois jusqu’à proximité des villages des hommes. On pense que c’est ainsi que la domestication de ces oiseaux a commencé, il y a environ 6000 ans.

Par le passé, il a existé de nombreuses races de poules dans nos fermes. Aujourd’hui, presque toutes les poules sont issues des mêmes races, qui ont été sélectionnées génétiquement pour accroître leur taux de ponte.

En Europe, les poules utilisées en ponte sont presque toutes de la race Isa Braun (Isabrown), dont on n’utilise que les femelles. Il s’agit d’une race hybride (un croisement entre deux races) de poules au plumage de couleur brune.

Anatomie

La poule entend bien grâce à ses oreillons mais,comme chez beaucoup d’oiseaux, son odorat est peu développé.

En revanche, sa vue est bien meilleure que la notre : elle voit des objets plus petits et plus lointains, ainsi que des couleurs que nous ne percevons pas, comme l’ultraviolet.

Placés sur les côtés de sa tête, ses yeux lui procurent aussi un champ visuel plus large que le notre. Toutefois, comme ses yeux sont fixes, la poule doit bouger constamment la tête pour changer d’angle de vue, en des gestes vifs et saccadés qui lui donnent...une allure caractéristique !

A l’état sauvage, les poules vivent en petites bandes familiales, accompagnées d’un coq, sur un petit territoire. Elles vivent sous le couvert des arbres, où elles se sentent en sécurité. La nuit venue, tous s’envolent pour se percher dans les branchages, et passer la nuit à l’abri des prédateurs qui rôdent au sol. En élevage aussi, les poules expriment toujours ce besoin de se percher, et les poules dominantes recherchent particulièrement les places en hauteur. A la tombée du jour, les poules (même en liberté chez vous) rejoignent les bâtiments où elles passeront la nuit. Durant la journée, elles redoutent particulièrement les attaques de prédateurs pouvant venir du ciel, et tressaillent souvent au passage d’une ombre d’avion !

 

Le coq est un oiseau très territorial, et chante dès les premiers

rayons du jour : gare à l’intrus qui approche de ses poules ! Celles-ci sont omnivores et granivores, et passent la plus grande partie de la journée à rechercher leur nourriture. C’est leur activité favorite, et elles utilisent abondamment leur bec et leurs griffes pour piquer et gratter le sol, et y trouver les insectes, vers, graines, fruits et baies qui composent leur menu. Elles avalent également de petits cailloux pour remplir une poche spéciale de leur système digestif qui broie les aliments : le jabot. Ces cailloux remplacent les dents que nos poules n’ont pas !

 

Très coquettes, les poules prennent grand soin de leur plumage, qu’elles aiment exposer aux rayons du

soleil. En revanche, elles redoutent l’eau et la pluie, car leur plumage n’est pas imperméable. Pour autant, elles ne sont pas sales : elles prennent des bains de poussière pour débarrasser leurs plumes de la graisse qui s’y accumule. Elles prennent ce bain tous les 2 jours, et cette toilette importante peut durer jusqu’à 20 minutes. Chez les poules, on ne rigole pas avec la propreté !

Vous pouvez également lui apporter un bac empli de cendres : cela fera un excellent anti-parasitaire.

 

Chaque année, la poule pond des oeufs dans un nid qu’elle construit avec des végétaux, comme des fougères ou de la paille. Afin d’éviter que ses poussins soient découverts par des prédateurs, elle dissimule souvent le nid dans un buisson.

Au Domaine des Roses, les poules disposent de nichoirs individuels, dans lesquels elles peuvent pondre à l’abri des regards.

 

Des études ont montré qu’il existe déjà des contacts sonores entre la poule et ses poussins dans les oeufs. Après l’éclosion, les poussins suivent leur mère partout, et aiment se trouver sous ses ailes. C’est elle qui leur apprend quels sont les aliments qu’ils peuvent manger.

Depuis peu, des scientifiques étudient les capacités d’apprentissage des poules, et d’autres animaux de ferme. Des expériences sont menées par des spécialistes du comportement animal, que l’on appelle des éthologues. Grâce à eux, par exemple, on sait désormais qu’une poule peut reconnaître plus de 80 congénères à partir de photos.

Il nous suffit souvent de montrer à quelques poules comment fonctionnent les abreuvoirs : l’ensemble du troupeau apprend ensuite à les utiliser en observant celles qui s’y abreuvent. D’autres expériences ont montré que les poules peuvent comprendre une information à la télévision, se souvenir de ce qu’elles ont appris et même l’utiliser pour résoudre un problème.

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 17/11/2014